18 juin 2021 ~ 0 Commentaire

BASTIA-CAP CORSE

Plus d’1 an sans évasion , depuis mon séjour à LA GOMERA en mars 2020..

La pandémie menaçait,  et aujourd’hui on espère qu’elle nous quitte..

Passage obligé pour atterrir en corse, déclaration sur l honneur de blablabla et test Pcr, sinon retour au point de départ BORDEAUX en l’occurence !

« tu parles » ,Personne à BASTIA pour vérifier, sortie directe vers les bus et direction l’appartement réservé , excellemment placé dans BASTIA , à 5 mn de la citadelle et du vieux port.

Le quartier ST JOSEPH est très ancien , les immeubles décatis, l’accès à l’appartement , bien distribué , décoré et sous les toits , un peu sportif  d’accès mais  » c’est bon pour ce que j’ai « .

FACADE IMMEUBLE

 

FACADE 2

FILLE APPART

BASTIA , ville très vivante ,agréable à vivre avec de multiples places , escaliers, rues piétonnes, innombrables bars et autres restaurants , la citadelle superbement conservée ,le vieux port et ses commerces dans les vieilles rues environnantes..

VIEUX PORT B

Les 2 roues sont légion , çà vroum vroum à qui mieux mieux  , les quatre roues aussi puisqu’il se déroule ce samedi 29 mai le rallye automobile de   GIRAGLIA  . Les corses sont friands de compétition automobile …on le voit bien à leur façon de conduire..

A ma grande surprise , aucun des 2 roues ( beaucoup de scooters puissants ) n’est verrouillé par un cadenas , chaine ou U  au stationnement  !.

Renseignement pris , il s’avère qu’ici çà ne « craint pas » ..bon on aimerait la même chose sur le continent !

Dimanche j’entreprends un pèlerinage vers SAN MARTINO DI LOTA  où je suis venu en colonie de vacances en 1962..  sacré voyage à l’époque depuis PARTHENAY . Voiture  ( juva 4 je m’en rappelle ) jusqu’à POITIERS train jusqu’à MARSEILLE et bateau pour finir jusqu’à BASTIA (12h)

Juillet 1962 c’est le grand mouvement des rapatriés d’algérie qui devient indépendante. La gare ST CHARLES à MARSEILLE est noire de monde , je devrais dire blanche de monde tant les djellabas sont omniprésentes . Le petit garçon ( 12 ans ) ouvre des yeux ébahis sur cette émigration  non souhaitée de ceux que l’on a appelés les « pieds noirs » .

10 kms de montée , puis 13 de descente  pour rejoindre BASTIA par la route côtiere , belle balade où je n’ai rien reconnu,  évidemment , 60 ans après…

 

Lundi 8 ERBALUNGA en bus .  le chauffeur du minibus est très bavard , joue un peu le guide et commente surtout les potins locaux.. La femme qui se trouve devant moi commente ..les commentaires du guide , et celle  qui est derrière moi acquiesce et valide les propos de la précédente .. dommage je n’ai pas de boules quies, heureusement on ne va pas loin..

A midi j’avise un resto, m’apprête à occuper une table , quand une voix féminine commence à me brancher , me demande si je suis allé loin sur le GR .. etc.

Bien entendu c’est la Ch….e du bus .

je fuis le resto sous le regard un peu surpris du serveur. Cerise sur le gâteau , elle sera là pour le retour à 15h , il n’y en a qu’un l’après midi . Même sketch qu’à l’aller , madame suggère même les sujets de conversation au chauffeur.   » il a gelé cet hiver ici ? «   et c’est reparti..

 

Mardi MACINAGGIO au nord du cap . toujours en minibus , mais ouf , le chauffeur est plus discret et ces dames absentes.  je trouve une superbe crique,  où quelques italiens font trempette et me joint à eux . l’eau est à 19 20 degrés , çà rafraichit..

BAIN

MACINAGGIO

BELLE MAISON

visite du palais des gouverneurs au retour , ainsi que de la citadelle très bien conservée, et où de nombreux restaurants sont installés , avec  vue d’imprenable sur le vieux port.

j’y dégusterais un fondant  de veau sauce aux agrumes , mariné 6 heures , que je ne suis pas près d’oublier. ( resto chez VINCENT )

 

 

RESTO

Je remarque assez peu de références à NAPOLEON 1ER , on est loin du culte de la personnalité des CASTRO et autre CHE GUEVARA à CUBA. Il est vrai que le grand homme de la CORSE s’appelle PAOLI , NAPOLEON 1ER ayant sévi et acquis sa renommée hors de son ile

Mercredi FURIANI en train .  j’espère visiter l’usine PIETRA , brasserie renommée pour sa bière qui jouxte le stade FURIANI , pas de chance c’et fermé . je passe devant la stèle qui rappelle le terrible accident qui avait fait 17 morts à la suite de l’écroulement d’une tribune …

le village de FURIANI est un véritable nid d’aigle perché au dessus de la rocade bastiaise.

FURIANI 2

TOUR FURIANI

JEUDI  jour du départ . Remise des clés à SAMANTHA ma logeuse , très réactive à mes demandes et de bon conseil pour restos et autres magasin de produits corses , charcuterie fromage et autre confiture que je m’adresse par la poste.

j’ai loué une voiture , C3 boite mécanique à laquelle je ne suis plus habituée,  pour cette dernière journée , direction ST FLORENT  dont je gardais le souvenir d’une ville importante  et d’une grande plage mais qui est en réalité un gros village (1600 hab) ce qui n’enlève rien à son charme . les plages se méritent  , il faut emprunter une navette maritime .

Petit tour dans la montagne , à  MURATO où je déjeune d’un délicieux feuilleté saucisses, accompagné d’une PIETRA ..

Peu de monde dans les hauteurs , d’où les panoramas sont magnifiques , les routes sinueuses fidèles à leur légende ..

Retour sans souci à BORDEAUX dans un avion peu chargé , j’ai 3 places pour moi seul , atterrissage à 1 h du matin , couché 3h à SAINTES .

Un bon bol d’air au CAP CORSE , quelques jours fort dépaysants et une constante pendant le séjour .

La gentillesse des corses , déjà constatée  il y a ..vingt ans !

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus