10 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

THAILANDE 2019 LE RETOUR

De retour dans ce charmant pays dit  » le pays du sourire » , ce que je constaterai journellement , pour mon plus grand plaisir.

Je précise que ce récit n’est ni  un exercice de style , ni un guide de voyage , mais  juste un écrit relatant ces 3 semaines de visite , afin de ne rien oublier.

« les paroles s’envolent , les écrits restent .. »

la mention GR fera référence  au guide du routard

les montants indiqués sont en BATHS , monnaie locale , il faut donc diviser par trente pour obtenir des euros.

Mes objectifs sont d’aller gravir la montagne PHU KRADUNG dans l’ISAN situé au nord est du pays , aller voir les roches karstiques dans le sud ouest à KO YAO NOI , buller à KO KOOD , ile du sud est réputé par ses plages paradisiaques et épargnée par le tourisme de masse..

Enfin quelques jours pour finir , à BANGKOK et environs , ville de tous les superlatifs…

Voyage sans histoire , après escale à DOHA , quatar, avec la compagnie QUATAR AIRWAYS reconnue meilleure compagnie aérienne pour la  5ème année consécutive..   Sur le plan culinaire j’ai eu un peu l’impression d’étre une oie ou un canard, au choix , j’ai même refusé un plateau ..gavé ! .

je prends mes quartiers à l’hotel KAOSAN ART , pour 2 nuits de récupération , très bien situé comme en 2005 à proximité immédiate du fleuve CHAO PRAYA , et du quartier réputé de KAOSAN ROAD, point de rassemblement des routards et autres fêtards. la chambre est petite , mais le lit fait 2×2 m çà compense..

Le quartier est très animé , j’assiste à un concert bien sympa dans un bar à quelques métres de mon hotel , mojito en main. Mon séjour se présente bien . Le lendemain , pour cette journée de récupération et étonnamment sans souffrir du décalage horaire, je pars visiter ANCIENT CITY à 30 kms de BANGKOK . 2 heures de trajet avec SKYTRAIN ( métro aérien ) puis bus puis taxi collectif ( +- 10 places ) … un petit aperçu des transports et distances bangkokiens.

 

ANCIENT CITY est la reconstitution de 120 grands monuments , à taille réelle ou au tiers , sur des dizaines d’hectares , de ce qu’on appelait le SIAM . C’est l’œuvre d’un milliardaire nostalgique et cultivé qui y a laissé la quasi-totalité de sa fortune .(GR).

C ‘est effectivement très spectaculaire , je le parcours à vélo , dommage que le marché flottant , un peu le clou du « spectacle » soit en travaux et donc inaccessible.

belle statuetemple superbe

Anecdotes du jour . Une dame paie le taxi pour moi, étant démuni de baths de façon inopinée..quelques secondes plus tard un scooter s’écrase à qq mètres de moi, sans dommage pour le chauffeur ..qui portait un casque, que je ramasse à quelques mètres  !   Protection délaissée par 90 % des 2 roues ..

20191226_094112

incroyable le nombre de 2 roues dans la capitale portant 1 2 3 une fois 4 passagers, le chauffeur avec un bambin entre les jambes , et 2 derrière lui .. le tout bien sûr  sans protection d’aucune sorte ..  les départs des feux sont de véritables départs de courses ! j’ai hésité à en louer 1 devant la dangerosité , mais promis la prochaine fois je me lance , en évitant les heures de pointe..

gratte ciel

SAMEDI 7  vol rapide pour PHUKETT afin de rejoindre l’ile de KO YAO NOI , située dans la mer d’ANDAMAN à 3/4 d’heure de bateau , 300 cv aux fesses , +- 35 nœuds ,   séjour extérieur interdit .(300 baths )   Taxi collectif habituel (100 baths)  qui me dépose au SABAI CORNER , qui sera ma demeure pour 4 jours . je dispose d’un bugalow en rondins à qq pas de la mer que j’entends très agréablement la nuit . Diner PAD THAI , plat national à base de nouilles ( qui ne ressemblent pas aux nôtres ) de poulet ou canard ou ??  , un régal.

le mojito n’est pas mal non plus.bar

Lever dès potron-minet , en thailande c’est lever tôt coucher tôt , il fait jour et nuit à 6 et 18 heures. Je petit dej ( la pension est peu réactive de ce côté là ) un peu plus loin , de riz et poulet avec bouillon ou sauce (48 b), je crois , dans une petite gargotte locale sans aucun chichi fréquentée par les travailleurs locaux , tu prends une  assiette la dame la remplit, plat unique  bien sûr et tu te trouves une place sur un coin de toile cirée…

je me passerai de pain et beurre pendant 3 semaines, sans problême ..

joli coucher

Cherchant à acheter une serviette de bain , j’avise 2 jeunes femmes guettant le client pour massage ,  pour m’indiquer une échoppe.  loin me disent elles .. pas de souci l’une d’elles m’emmène au marché en scooter contre un litre de carburant pour l’aller retour . sympa.

Ma conductrice est donc masseuse , une activité nationale quasi culturelle  , je prends donc rdv pour le lendemain pour un massage à l’huile. Dans le fantasme occidental et certain esprit pervers de ma connaissance ,  marin breton malouin qui ne peut admettre d’autre motif de mes voyages  en thailande que le sexe , l’imbécile , massage en thailande = sexe , c’est faux dans 95 % des cas.  reste les 5 %…

l’offre est partout , dans la rue , salons , grandes surfaces ! hôtels etc ..  coût moyen 300 baths

Le tourisme sexuel ,notamment impliquant des enfants , est maintenant férocement réprimé.

.L’origine de la prostitution en thailande remonte à la guerre du VIETNAM, les GI américains venant « récupérer » dans les bordels frontaliers créés à leur seule intention..

 

Je loue un scooter à ma pension , pas assuré bien sûr , et entreprends le tour de l’ile qui n’est pas bien grande. +- 10 kms de long sur 3 de large.

La population est en majorité musulmane , mais sans ostentation vestimentaire  . L’alcool ne coule pas à flots ici ( hors structures d’accueil bien sur ) et ceci explique peut être  en partie la relative désaffection touristique..

09/12 je souscris à une excursion dans la baie de PHANG NGA .Nous sommes sept dans le songthaew ( pirogue longe queue ) qui nous emmène vers KO HONG ,KO NOK, PAK BLA et LA LADING  où nous déjeunons. Le paysage est fabuleux , des centaines de pitons calcaires  plantés dans la mer , et inaccessibles en raison de pentes verticales et d’une végétation impénétrable . A KO HONG , on pénètre dans un univers presque clot , l’entrée large de quelques mètres dans la baie quasi fermée entourée de hautes falaises  n’apparaissant qu’au dernier moment .. la baignade est sympa, c’est bien de venir dans la matinée , parce que les bateaux affluent en nombre à chaque moment ..

IMG_1784

bateau contre jour

 

Ensuite nous mouillons à quelques mètres d’un ilôt envahi par des singes , qui sont d’excellents nageurs et plongeurs . nous avons quelque peine à les chasser du bateau !  ( on est là dans un plan touriste, mais bon …) . déjeuner agréable sur LAO LADING  , baignade bien sûr  et retour au bercail , une journée sympa.

IMG_1801

10/12 départ vers l’ile voisine de ko sao yoi , plus grande et encore moins fréquentée, à 1 /4 d’heure en bateau . Scooter bien sûr ,  loué sans aucun échange de papier, ni justification d’identité… le casque sollicité arrivera 10 minutes plus tard , après un appel téléphonique…

sympa le scooter , mais difficile de quitter les sentiers battus , pour des chemins +- défoncés et l’appréhension du moindre pépin en « terre inconnue » . Qui joindre et dans quelle langue .. C’est compliqué , déjà expliquer où l’on est ..

alors , je roule je roule sans but défini..

à pied sac à dos c’est quand même plus sympa, il faut juste du temps devant soi .

Il est étonnant que dans un pays aussi touristique, la communication soit aussi difficile. Fort peu de thais maitrisent un tant soit peu l’anglais , en dehors des hôtels et autres..et encore . Par moments , çà tourne au squetch ! . MAPS se révèle très utile avec les taxis ..

Je me décerne l’agrégation en anglais ..c’est dire !

Le lendemain , envol pour KHON KAEN , étape avant de rejoindre PHU KRADUNG et sa montagne but du voyage . Hotel  ( 750 b ) impersonnel mais très confortable , accueilli par le gardien avec qui la conversation s’avère délicate, mais qui s’avèrera efficace pour me trouver un taxi le lendemain .

Diner brochette+ omelette riz ( l’omelette enveloppe le riz )  + 60 cl biere (140 baths. )

12/12  c’est parti pour  3  heures de bus + taxi collectif  , après avoir galéré pour trouver la station de bus . Compliqué (très) surtout quand il y en a plusieurs.. heureusement un thai sympa me déposera avec sa propre voiture au bon endroit. vraiment gentil !

le parc est très fréquenté et controlé. il faut montrer patte blanche à l’entrée , payer 400 baths et c’est l »endroit où l’on peut déposer ses bagages encombrants ..et louer une tente ( 300 b ) qui m’attendra au sommet .

 

PHU KRADUNG , la « montagne cloche  » est l’un des plus beaux parcs naturels thailandais. Depuis son étonnant sommet , large plateau posé à plus de 1200 m d’altitude, les panoramas sont époustouflants. Flore tropicale , méditerranéenne  et océaniques abritant chacals écureuils géants , cervidés bovidés et une vingtaine d’éléphants , et peut être quelques tigres . ( GR)

Seul accès au plateau , un sentier long de 5.5 kms , pente rude 20% en moyenne, puis 3.5 kms de plat pour rejoindre le hedquarter , structure accueil + tentes +gargottes nombreuses.

Effectivement , c’est dur , mais les séances de pompes + abdos + marches de préparation se révèlent fort utiles..

Malgré cela , cardio à 140 de moyenne, et régulièrement 170 en pointe.  j’ai quand même l’impression de moins souffrir qu’à la réunion , il est vrai que 13 kgs en moins sur le dos , çà   aide !

IMG_1828

Tous le kms environ , des sites dans la pente pour se reposer , manger , boire ou acheter fringues , souvenirs et autres . appéciable pour récupérer .

Le terrain de jeu est dans son jus originel , rochers , lianes racines compliquent la progression , et les 2 derniers kms , les plus pentus et munis d’échelles métalliques par endroits sont éprouvants . Bon je suis venu pour çà , alors pas de plainte !

Là il me faut parler des porteurs . s’il existe une consigne en bas , que j’ai utilisée pour ne conserver qu’un petit sac à dos pour une nuit , de nombreuses personnes font acheminer leurs bagages par des porteurs ( 20 baths au kilo ) .

Oh   là là , jusqu’à 60 70 kilos amarrés à chaque extrémité  d’une  perche en bambou , en travers sur une épaule puis l’autre ..impressionnant , notamment lors des passages sur échelle . Sac à dos , valises à roulettes , bouteilles de gaz , pleines évidemment , bouteilles d’eau et autres nourritures , montent à dos d’homme , que de dis-je à dos de femmes aussi , ainsi que de très jeunes gens. Le tout dans la bonne humeur et en musique . Il leur faut 4 heures pour monter , l’un me dit qu’il le fait 5 fois dans la journée , on n’a pas du se comprendre , un autre 3 fois c’est déjà hors du commun ! la redescente se fait à bride abattue si je puis dire..j’ai essayé d’en suivre un , peine perdue !

 

IMG_1826

IMG_1843

 

il y a semble t’il un projet de téléphérique, ce serait la mort de cette petite industrie sans oublier les nombreux commerces. Je ne leur souhaite pas .

Je garderai longtemps en mémoire ce spectacle , car c’en est un , de ces hommes et femmes ahanant pour acheminer valises et marchandises . J’espère qu’ils  gagnent correctement leur vie

Du sommet au camping, les 3.5 kms de plat restant sont une aimable promenade dans une pinède clairsemée. A l’arrivée , petit choc visuel avec les centaines de tentes sur le plateau  ( je ne savais pas si j’allais devoir monter ma tente ) . Je loue matelas ( mince évidemment ) duvet oreiller qui sont en vrac sur le terrain ( moyen en terme d’hygiene ) . et investis ma tente , prévue pour 3 personnes . Je me réjouis à l’avance de la douche et de la bière qui vont suivre !

IMG_1837

Bon, pour la douche çà va , glaciale mais c’est prévu , pour la bière que nenni  ! je suis dans un environnement musulman, (idem dans la montée ) ce sera donc sans alcool , pour mon plus grand bien !!    des daims vaquent en liberté entre les campeurs , se font caresser sans problèmes , c’est  inattendu .

IMG_1835

les ballades à faire sont légion autour du plateau . Celle que j’emprunte me mène à un BOUDDHA en pleine nature , avec beaucoup d’offrandes comme d’habitude . Sur le retour , je m’étonne d’un fil tendu à 3 4 mètres de haut, avec une affichette indiquant une tension électrique . il ne me vient pas à l’idée qu’il s’agit d’une cloture électrique pour éléphants , comme me l’indiquera quelqu’un un peu plus tard ! Certains chemins sont interdits , passage « réservé » à ces fascinants animaux . Méfiance donc , et retour rapide au campement !

diner excellent ( plat inconnu ) coucher 19h45  , çà caille je dors tout habillé avec le blouson polaire ( +- 12 degrés ) .Réveil 03h30 , le groupe électrogène et le ronfleur voisin me perturbent, Il est vrai qu’il m’en faut peu , et que j’ai bien récupéré..

13/12 Redescente donc , après petit dej à base de bananes . Musculairement c’est dur , d’autant que mon genou droit ne coopère pas ..   il me faut 3h 1/2 pour descendre , le cardio va bien mais cuisses et fessiers s’en rappellent encore ! les descentes d’échelle se font en marche arrière ..

Je rejoins LOEI puis CHIANG KHAN au bord du mythique MEKONG , d’abord en TUK TUK  , puis en bus , puis en taxi co ( disons camionnette avec banquettes extérieures) surchargé , puis TUK TUK..

que de temps passé en  transports ! je commence à saturer mes vertèbres aussi ! bien entendu j’ai toujours mon sac à dos de 13 kgs qui m’accompagne , je ne compte pas le petit ..

CHIANG KHAN  est en résumé une grande rue très très commerçante qui borde le  MEKONG et sa promenade qui le surplombe. Nous sommes vendredi soir et la foule qui circule dans la rue est étonnante . il parait que la semaine , il n’y a personne ..

Comme dab , restos et gargotes sont pris d’assaut et comme dab je me régale !

l’agitation dès 06h30 est surprenante . Les moines  défilent dans la rue pour solliciter leur nourriture du jour , contre bénédiction ( ? ) , tout le monde est à table , le service est diligent .Omelettes , PAD THAI NODDLES et autres préparations inconnues sustentent le passant !

En attendant la promenade en bateau réservée pour le soir , je contemple le MEKONG qui cours se jeter en mer de chine , le LAOS sur l’autre rive , à proximité immédiate .

Fleuve d’Asie, le plus long du Sud-Est asiatique (environ 4 200 km) avec un bassin de 800 000 km2 et un débit moyen annuel de l’ordre de 17 000 m3s.

Le cours du Mékong concerne 6 pays : la Chine, la Birmanie, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Viet Nam. Depuis 1995 la Commission du Mékong pour le partage des eaux réunit les quatre pays du bassin inférieur du fleuve. Sa fonction est seulement consultative.

Né sur le plateau du Tibet, à plus de 5 000 m d’altitude, le fleuve traverse le Yunnan et parcourt sur près de 2 000 km des gorges profondes et sauvages. À sa sortie de Chine, à 300 m d’altitude, il forme la frontière entre, successivement, la Chine et la Birmanie, la Birmanie et le Laos, la Thaïlande et le Laos. ( source WIKIPEDIA )

 

La « virée » sur le MEKONG restera un moment fort sympathique , sur un bateau « longue queue » qui longera le LAOS à quelques mètres , puis des habitations flottantes ou sur pilotis ( pêcheurs ) une sorte de plage fluviale  fréquentée où nous faisons halte 10 minutes ,  et le clou de la ballade avec le coucher de soleil naturellement  bien calculé par le  » PATRON  » ! ( photos réussies ) . Je le remercie chaleureusement pour cette ballade ( nous étions 6 ou 7 )  très réussie dans un cadre idyllique.

IMG_1889

IMG_1895

15/12  Objectif KO KOOD , 3ème étape de mon parcours . Direction BANGKOK ..en bus à 500 kms , 8 heures de trajet  , halte à l’hôtel à côté de MO CHIT  , important nœud de communications de BANGKOK  notamment gare routière , avant de reprendre ..un bus à destination de TRAT le lendemain . 5 heures trente de trajet  pendant lesquelles on nous servira gateau et eau minérale .

TRAT est un arrêt quasi obligé pour rejoindre les iles du golfe de thailande  ( en raison des horaires ) . La guesthouse retenue me rappelle quelque chose et en qq secondes je comprends que , par un hasard d’internet , c ‘est la même qu’en 2015 !

j’avais été sévère en 2015 avec TRAT , çà n’est pas si mal en déambulant avec un peu de temps . Je me fais masser ,150 B , c’est un plaisir renouvelé, malgré les courbatures ..

Je fais remarquer au patron de la pension , qu’en 2015 j’étais chez lui à la même table , et ce un 5 décembre anniversaire du roi , donc journée sans alcool !  et qu’il m’avait subrepticement glissé une bière , me recommandant de la cacher sous la table !  pas sûr que çà lui rappelle des souvenirs , malgré son sourire..

Anecdotes du jour  . je retire de l’argent au distributeur  et continue ma route quand on m’interpelle pour me tendre la carte que j’avais laissée dans l’appareil . De  retour à la pension le patron me montre un portable rouge, il me faut 2 3 secondes pour réaliser que c’est le mien qui était tombé de ma poche lors de la transaction d’ accueil. Put..

17/12 Taxi co  jusqu’au ponton d’embarquement pour le ferry , 540 b ,  qui m’emmène à SALAD PIER et ensuite taxi jusqu’à mon bungalow , posé sur une plage au sein d’une structure de location , PA HIN SAI , comprenant restaurant , loc de scooter , prêt de matériel pour l’apnée , et j’allais oublier une paire de masseurs au bord de l’eau .C’est sympa , dommage il y a beaucoup de rochers dans l’eau , mais l’hôtel de luxe voisin a une plage superbe et libre d’accès .

Je loue un scooter pour me déplacements , manque écraser d’entrée un grand serpent noir qui prenait le soleil sur la route . il y a beaucoup de serpents de toutes sortes en thailande , et les accidents ne sont pas rares ..méfiance !

il y a une route principale , pas trop fréquentée , et toutes les autres, plus ou moins défoncées , mènent à la mer et à des structures d’accueil , modestes comme la mienne ou carrément luxueuses voire très luxueuses à 16000 b la nuit mais ..petit dej compris !

KO KOOD  4ème plus grande ile de thailande , déborde de charme et cumule les occasions de s’émerveiller . nature préservée , plages de rêve et cocotiers , forêts peuplées de singes et de reptiles , villages de pêcheurs , cascades , rien ne manque ! (GR)

et peu de touristes, peu de voitures , un rythme cool..

au fil de mes allées et venues , j’accéderai à une superbe cascade , bain obligatoire , fréquentée par russes , chinois, indiens , français ( là je suis sûr ),  à une sorte de douche publique qu’utilisent les pêcheurs , en fait un gros tuyau en hauteur qui « crache » une pression d’eau redoutable.  Cà les fait bien rire , et dès qu’ils sont partis dormir à leurs bateaux tout proches ( je pense qu’ils reviennent de la pêche nocturne ) je prends la suite, çà décape … Grande séance de rigolade collective lorsque un bateau mal amarré dérive , et que le pêcheur tente de le récupérer avec une perche !

belle cascade

Je dîne de spaghettis aux fruits de mer , un régal , mais je me répète . Le lendemain soir, petite embrouille avec le serveur . Je lui demande un mojito , et il me réponds en montrant du doigt les 1 2 3 ou 4 tables qui ont passé commande , c’est très élégant . Monsieur est débordé !

il m’avait déjà « gonflé » en gardant mon passeport pour la location du scooter , malheureusement c’est comme çà ou à pied ! ( tout est loin )  et tous font pareil ..

pas de souci , je vais prendre le mojito à l’hôtel voisin ( 300 b pas cadeau ) et reviens 3/4 d’ heure après , il me fait le même cinéma !   là je décide de ne plus lui laisser un seul bath jusqu’à la fin de mon séjour . l’hôtel voisin et une gargote à 500 m feront parfaitement l’affaire.

le lendemain soir , j’observerai un couple à table en terrasse comme moi au bord de la mer , l’un visionnant une vidéo ou film, sa copine traitant ses mails sans doute . Affligeant , et çà n’a pas duré que qq minutes …

20191219_185853

21/12  Départ pour la 4 ème étape du parcours . Retour BANGKOK , 7 heures de bus et un peu de métro pour arriver à CHINATOWN où j’ai réservé un hôtel chinois pour la nuit,  et me replonger dans cette ambiance si particulière et où l’activité est époustouflante . En plein BANGKOK , il y a toujours un bruit de fonds , j’ai beau être au 5 ème étage , çà ronronne ..

le quartier chinois donc , c’est avant tout une atmosphère , un incroyable enchevêtrement de boutiques , de tout et n’importe quoi, de myriades de gargotes de rue fumantes à même le trottoir , une ville dans la ville , une fourmilière ! (GR)

je ne saurais mieux dire …

chinatown canards nourriture

j’achète un cadenas , il a une bonne tête , une loupe lumineuse (!) ,  un cordon de charge pour mon tel ( perdu l’autre ) une batterie pour mon appareil photo , c’était prévu , un chargeur prenant trop de place dans le sac ..

ayant perdu aussi mon guide du routard , j’en achèterai un tout neuf à l’alliance française , qui promeut tout ce qui tourne autour de la langue française. C’était la journée achats..pas ruineuse.

16h30 . je suis « claqué » et me repose qq instants dans le parc LUPINI  , où j’avais vu un varan géant en 2015 . Pas de nouvelle rencontre , mais la pause est  appréciée !

je dine dans la rue , bondée bien sûr ,  les chinois sont plus canard que cochon ou poulet , çà change.

22/12 Départ pour KANCHANABURI et le célèbre pont de la rivière KWAI , qu’on prononce KOUAI et non Kouaiii..    3 heures de bus , 3/4 de marche sous le cagnard pour rejoindre la pension ( 2 nuits )  située en bordure de la rivière précitée , les chambres disposées autour d’un jardin arboré avec transats , hamac ..et accès à un ponton propice à la baignade  .

IMG_1930

J’hésite jusqu’à entendre un américain plonger entre 2 lectures , çà me rassure ..plouf ! il y a beaucoup d’herbes flottantes , c’est sans doute copieusement pollué, mais une bonne douche àprès chaque bain m’évitera sans doute le pire ..

Il règne à KANCHANABURI , du moins dans la rue de mon hôtel , une ambiance un peu anglo saxonne par la déco , les pubs ..  Un patron de bar , suisse francophone , m’explique que de nombreux australiens anglais hollandais , viennent en pèlerinage au cimetière voisin où sont enterrés des membres de leur famille .

Certains se sont carrément installés ici. La bière coule a flots ( CHANG ,LEO .) de nombreuses jeunes femmes s’intéressent à moi, bizarre ! ( à mon avis les salons de massage font partie des 5% , voir plus haut )

20191222_175320

 

60000 prisonniers occidentaux  et 200000 travailleurs asiatiques oeuvrèrent à ces 415  km de voie ferrée , au prix de 100000 morts et d’incroyables souffrances . le film a été tourné au SKRI LANKA .(GR)

 

Le lendemain , excursion organisée ( 1200 b ) vers ce fameux pont , et les chutes d’ERAWAN . Nous empruntons la fameuse ligne de chemin de fer , avec un omnibus d’époque dans des paysages fort agréables . Le fameux pont est pris d’assaut par les touristes qui mitraillent à tout va ..

moi j’ai « merdé » en confondant plusieurs ponts ! , ma photo n’est pas celle du célèbre pont !!

IMG_1942

ERAWAN . cascade sur 7 niveaux faciles d’accès , baignades nombreuses et pleins de petits poissons qui viennent mordiller vos peaux mortes..surprenant et déstabilisant !

En descendant , et voulant doubler un groupe un peu lent à mon goût , je glisse sur un rocher et m’étale lourdement sur l’épaule droite , celle qui n’en avait pas vraiment besoin .. ( 3ème traumatisme )  . 15 jours après , çà n’est pas encore çà..

20191223_095831

IMG_1938

 

Petite embrouille au moment du check out à la pension .  la patronne me réclame la 2ème nuit  que je n’aurais pas payée. le ton monte un peu , elle visionne la caméra , on ne voit rien mais pour elle c’est la preuve !   je me vois mal réserver 2 nuits et en payer une seule lors de mon  l’arrivée .. mais le  doute est permis et je paie donc 3 nuits ( 1050 b ) pour en finir .heureusement , il s’agit de petites sommes .

24/12 Retour sur BANGKOK à MO CHIT , je partage un taxi avec des français pour rejoindre KAOSAN HOTEL  où j’ai mes habitudes .. Diner indien, çà change , curry savoureux . (200 b ) .

25/12  tiens c’est noêl , mais à part qq bonnets rouges , peu de « signaux »  , on est chez les bouddhistes . j’occupe ma journée en empruntant le CHAO PRAYA artère fluviale très spectaculaire ( des trains de péniches de plusieurs centaines de mètres ) primordiale pour les transports , passagers ou marchandises , ainsi que les KLONGS toujours spectaculaires  ( voir article  2015) . Une promenade le long d’un khlong , hors des sentiers battus , révèle des habitations lacustres où semble régner une certaine misère..

je rends visite à la pharmacie concomitante à mon hôtel , qui me vends une pommade dont l’odeur camphrée me rappelle de vieux souvenirs rugbystiques, pour soulager l’épaule endommagée.

Anecdote du jour  . la pharmacienne me poursuit pour me rendre mon porte cartes abandonné au guichet ..

Ce soir , gala de boxe thai au  , RATCHADAMNOEN  stadium  ( 2200 b )

Le muay thai , c’est le grand spectacle de thailande, où presque tous les coups sont permis, sauf les morsures .  Le combat commence par une danse rituelle au ralenti , destinée à montrer le savoir faire et à attirer les faveurs des esprits. Un orchestre accompagne les boxeurs et joue pendant tout le combat , augmentant d’intensité avec les coups. ( GR)

Tout est dit ou presque , les spectateurs sont répartis en 3 classes. la 1ère sous le ring avec accès direct au bar , la 2ème ( la mienne ) la mieux située à mon avis avec serveur à disposition ( bière et hot dog pour moi ) et les thais qui parient entre eux avec des mouvements de main incompréhensibles pour le béotien et dans un vacarme d’enfer . Les spectateurs en 3 ème classe sont plus loin du ring et derrière un grillage ..

la réunion dure 4 heures avec d’abord des combats de jeunes  , 10 15 ans , puis les « stars » , tous s’en mettant  » plein la poire  » . J’assiste à un ko monumental , qui réjouit la foule en délire !

Je pars au bout de 2 heures , retour via les avenues étonnamment calmes , le temps de voir des centaines de gens sous des tentes ou à même le trottoir devant un bâtiment gouvernemental . La misère n’a pas de frontière …

Je dîne d’un mojito frites ( si si ) après avoir englouti 2 glaces sur le retour.. journée diététique !

26/12  jour du retour  , stop à DOHA  , avion pas complet super , pas de souci de bus à paris , ni de train pour angouleme , mais pas de ter pour saintes . un blablacar me déposera chez moi !

la transition climatique est un peu rude , le décalage horaire peu ressenti  , vivement le prochain voyage !

Je finirai ce récit par une phrase de  CHATEAUBRIAND qui me  correspond bien .

« les voyages me tentaient il est vrai , mais je sentais que je ne les aimerais que seul en suivant mes volontés et mes caprices « 

 

ps Merci de laisser un commentaire après lecture ( le cas échéant bien sûr ) , questions bienvenues .

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus